1 million de dollars perdu toutes les 20 secondes. 
3 millions de dollars qui s’envolent chaque minute. 
Près de 2 milliards de dollars gaspillés chaque année!

Voilà combien d’argent perd en moyenne les organisations du monde entier en raison d’une mauvaise gestion de projet selon une étude menée par le Project Management Institute.

De tels chiffres ne font que confirmer ce que Benoît Lalonde, président-fondateur de GPBL Penser Projet, martèle depuis des années : une bonne gestion de projet est devenue essentielle pour les organisations.

« On ne peut tout simplement plus se permettre de faire une mauvaise gestion de projet. En 2014, le PMI International révélait que sur chaque milliard de dollars investis en projet, 109 millions étaient dus à une gestion inefficace des projets. »

Pour illustrer l’impact d’une telle perte monétaire, Benoît Lalonde prend l’exemple du présent Plan québécois des infrastructures (PQI), qui s’échelonne sur 10 ans. Le PQI planifie près de 115 milliards de dollars en projets au cours de cette période! Avec une mauvaise gestion de projet, c’est près de 11 milliards qui pourraient s’envoler et faire gonfler la facture! En tant que société, peut-on réellement se permettre de tels dépassements de coûts?

« Ce genre d’exemple démontre bien à quel point améliorer les processus en gestion de projet des entreprises québécoises est pratiquement devenu une mission sociétale. C’est précisément pour cette raison que nous cherchons à faire rayonner les entreprises d’ici dans leur gestion de projet », poursuit Benoît Lalonde.

Nous nous sommes justement entretenus sur le sujet avec lui dans la présente vidéo. Visionnez-la pour vous inspirer et vous pencher sur votre propre gestion de projet au sein de votre entreprise. Que pourriez-vous faire de mieux? Une expertise externe en gestion de projet, programme et portefeuille pourrait vous aider à répondre à tous vos objectifs d’affaires.

Envie de vous lancer? Visitez cette page pour connaître la première étape de votre transformation organisationnelle!

Laisser un commentaire