On retrouve deux grands axes de types d’emploi dans le secteur de l’ingénierie :

  • L’axe de la conception ;
  • L’axe de la gestion.

Dans la majorité des cas, les candidats à la profession d’ingénieur savent clairement dans lequel des deux axes ils désirent évoluer lorsqu’ils finissent leurs études, si ce n’est pas avant. Si certains emplois en ingénierie conjuguent « conception » et « gestion », ces deux axes sont généralement bien distincts, bien qu’ils évoluent en complémentarité dans une collaboration constante.

Or, les programmes universitaires en génie offrent peu (ou pas) de cours en gestion, ce qui fait en sorte que les ingénieurs travaillant dans l’axe de la gestion apprennent sur le terrain des organisations pour lesquelles ils travaillent. Comme le secteur du génie est très souvent en mode « projet », plutôt qu’en mode « opérationnel », il est important que les ingénieurs se forment sur le plan de la gestion de projet, et ce, pour plusieurs raisons. 

Je discuterai ici de quelques-unes de ces raisons, qui découlent de mes observations depuis le début de ma carrière d’ingénieure.

Le professionnalisme fait foi de tout

Tout d’abord, citons l’importance du professionnalisme dans le secteur de l’ingénierie. 

Être professionnel implique de « posséder un savoir très spécialisé, d’un niveau de complexité élevé » (Ordre des ingénieurs du Québec, 2018, p.524). Cela dit, les ingénieurs travaillant en gestion de projet doivent détenir des connaissances approfondies en gestion de projet pour réellement offrir un service professionnel dans ce domaine. 

Le professionnalisme se démontre autant par la façon d’interagir de quelqu’un, soit, par les compétences interpersonnelles qui seront discutées plus loin, que par sa rigueur et les méthodologies qu’il utilise. Bien que chaque projet soit unique et pose ses propres défis, il reste que les bonnes méthodologies de gestion de projet demeurent sensiblement les mêmes. La maîtrise de ces méthodologies permet aux ingénieurs de tirer les bénéfices suivants :

  • Être plus consistant dans la façon de faire leur travail. Cette consistance permet aux ingénieurs de démontrer plus de professionnalisme, de gagner du temps et d’améliorer leurs relations avec les parties prenantes. Ainsi, des parties prenantes qui seront impliquées dans d’autres projets par la suite auront plus confiance, sauront à quoi s’attendre et seront susceptibles de mieux profiter à la collaboration. Dans le cas d’un fournisseur, cette consistance peut contribuer à faciliter le processus d’appel d’offres et le déroulement du contrat tout en favorisant l’obtention d’un prix plus juste et près de la réalité ;
  • Avoir un portrait complet du projet. Avoir en place de bonnes méthodologies permet aux ingénieurs de gagner du temps afin qu’ils s’investissent davantage dans les aspects de la gestion de projet autre que l’échéancier. Les efforts sont trop souvent centrés uniquement sur l’échéancier et les coûts, de sorte que les autres aspects, comme la gestion des parties prenantes et la gestion des risques, sont négligés par manque de temps. L’inclusion de tous les aspects de la gestion de projet permet une meilleure analyse du projet et de son environnement faisant en sorte que les ingénieurs sont en meilleure position pour prendre des décisions lorsque des urgences surviennent. Ceci a pour avantage de minimiser les pertes de temps et d’augmenter la qualité des décisions ;
  • Passer du mode réactif au mode proactif. En ayant un portait complet du projet, le décideur est mieux informé, ce qui lui permet d’anticiper ce qui pourrait affecter négativement le projet. Le décideur peut ainsi être proactif ;
  • Être plus en contrôle des projets qu’ils réalisent. En étant plus informés et proactifs, les ingénieurs seront plus en contrôle des projets qu’ils réalisent ;
  • Diminuer le niveau de stress des équipes projet. L’augmentation du niveau de contrôle favorisera une diminution du niveau de stress au sein des équipes d’un projet, ce qui permettra de faciliter le développement d’une confiance au sein de l’équipe (ce qui n’est pas une mince tâche !) ;
  • Promouvoir l’autonomie des membres de l’équipe. En ayant de bonnes méthodologies en place et un lien de confiance établi, la volonté des membres de l’équipe d’être plus autonome sera accrue. Ceci aura pour effet positif de libérer plus de temps pour les gestionnaires, qu’ils pourront réinvestir dans tous les aspects de la gestion de projet. La roue de l’amélioration continue de tourner !

Agencer le technique et l’humain en ingénierie. 

Comme la gestion de projet est une science encore jeune, la plupart des organisations utilisent des méthodes développées principalement à l’interne. Ces méthodes peuvent fonctionner et contribuer à la livraison d’un projet. Toutefois, est-ce que le projet aurait pu être livré d’une manière plus optimale ? Il y a fort à parier que oui. Ceci démontre bien l’importance de connaître, d’utiliser et de maîtriser les méthodologies de gestion de projet définies par des standards reconnus, comme le Project Management Institute (PMI).

Finalement, une autre raison pour laquelle la gestion de projet est importante en ingénierie concerne les compétences interpersonnelles et celles d’équipes. 

Au niveau humain, gérer un projet représente bien plus que de voir à ce que les tâches soient bien définies, distribuées aux bonnes personnes et réalisées adéquatement. Il est tout à fait possible de mener un projet à terme en mettant l’accent sur l’aspect technique et humain. Mener un projet à terme de façon optimale fait beaucoup appel à l’aspect humain, par contre cela ne fait pas partie de la formation de base en ingénierie. 

Ainsi, la gestion de projet ne comprend pas seulement les processus, les outils et les méthodologies, elle accorde aussi beaucoup d’importance à l’humain. En tant qu’ingénieur en gestion de projet, il est donc important de connaître ses forces interpersonnelles et de travailler sur ses faiblesses. Certains ont la chance d’avoir plusieurs de ces compétences naturellement, tandis que d’autres en ont très peu. 

En résumé, peu importe leur niveau de compétences interpersonnelles et d’équipe, les ingénieurs doivent viser continuellement à l’élever afin de livrer les projets de façon plus optimale. Ils pourront ainsi offrir un service des plus professionnels.

Pourquoi rejoindre les rangs de GPBL Penser Projet ? 

Comme la gestion de projet me passionne, pour sa complexité tant sur le plan technique que sur le plan humain, je suis heureuse de pouvoir m’associer à GPBL Penser Projet en leur apportant mes connaissances en projets d’ingénierie et de construction. 

J’ai eu la chance de travailler sur différents projets industriels d’envergure, autant aux études préliminaires que lors de l’exécution et de la mise en service. Au cours des 27 dernières années, GPBL Penser Projet a développé une expertise en diagnostic de maturité organisationnelle en gestion de projet pour aider les organisations à évoluer et être en position d’affronter l’intensité concurrentielle élevée du marché d’aujourd’hui. 

Je suis donc très enthousiaste de me joindre à GPBL Penser Projet afin de contribuer au succès des entreprises dans la mise en œuvre de leurs projets et dans l’amélioration de la qualité de l’environnement de travail des équipes de projets.

Étiquettes:

Laisser un commentaire